La preuve par l’image à Mareil-en-France - Lcom
19326
post-template-default,single,single-post,postid-19326,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.1.2,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive
 

La preuve par l’image à Mareil-en-France

La preuve par l’image à Mareil-en-France

La mairie de Mareil-en-France – dans le Val d’Oise – nous a sollicité pour réaliser la captation photographique des toitures de l’église de la commune afin de mettre un artisan-couvreur devant ses responsabilités.

 

La mission confiée par la Mairie de la commune de Mareil-en-France (Val d’Oise) était simple. Parcourir par drone les toitures de l’église – dédiée à Saint-Martin, un édifice du 16e siècle – et en faire la restitution. Dans l’idée de l’équipe municipale, l’objectif est simple : mettre en défaut par la preuve par l’image un artisan. Celui-ci est intervenu sur ces mêmes toits pour des remplacements de toiture. Or, la Municipalité soupçonne ce professionnel d’avoir mal fait le travail et elle constate aujourd’hui que certaines tuiles se détachent, glissent, et tombent en contrebas. Sur les parties basses, elles tombent au sol. Mais sur les parties hautes – les plus touchées – elles glissent sur les toits des bas-côtés, occasionnant des bris et destructions d’autres tuiles !

Nous avons fait un devis pour une captation globale de l’édifice : nef, bas-côtés, mais aussi chœur et clocher… La restitution auprès des personnes compétentes a été tout à la fois électronique – plus facile pour les agrandissements de photos – mais aussi papier, pour faire valoir ce que de droit.

Nous ne sommes pas experts en la matière, mais il est fort probable que, depuis notre intervention, la collectivité ait demandé des comptes à cet artisan. Nos images ont clairement démontrées que des tuiles se déchaussaient sur les toitures. Pire, Ende alignement avec les espaces laissés vacants, correspondent des désordres en contrebas !

No Comments

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.